ITELIOS Digital Review octobre 2018

 Nous sommes de retour !
Bienvenue sur la Digital Review – Octobre 2018

 

Pour cette rentrée, nous revenons sous un nouveau format.. pour le plaisir des yeux de tous avec 2 Digital Review par mois ! L’une sera rédigée en anglais et s’appuiera sur des articles anglophones.
La deuxième sera toujours en français comme cette Digital Review – Octobre 2018. Et s’appuiera comme c’était le cas jusqu’à présent sur des articles issus de l’actualité internationale. Pour ceux qui ne connaissent pas encore le concept, nous vous partageons chaque mois des sujets plus sélectionnés pour leur actualité liée au Commerce Connecté et à l’engagement client. Très bonne lecture à tous !

 Mode : secteur n°1 du e-commerce en France

 

En France, 20% du budget des ménages a été dépensé dans l’achat de vêtements en ligne.

Les vêtements sont les produits les plus vendus sur la toile avec 16% du CA total du e-commerce en 2017, ce qui positionne du secteur du textile au premier rang du commerce digital.

Dans les chiffres phares, nous avons retenu que « 58% des ventes de l’habillement sur Internet sont réalisées en solde en promotion, contre 40% tous circuits de ventes confondus. »

3 types de e-commerçants contribuent au développement du commerce en ligne de mode :

-Les click & mortar : les enseignes traditionnelles disposant de boutiques physiques, qui ont ensuite lancé leur activité en ligne. En France, en 2016, ils représentaient 38,1% des ventes en ligne du secteur de l’habillement.

-Les véadistes : les enseignes historiques qui, auparavant, vendaient par catalogue ou télé-achat. Par la suite, elles ont rapidement développé leur activité en ligne. Elles représentent aujourd’hui 35,9% des ventes.

-Les pure players : les enseignes dont l’activité n’est présente qu’en ligne, sans magasins physiques.
Il s’agit de sites marchands généralistes ou diversifiés, voire des e-commerçants spécialisés dans la mode. En 2016, ils représentaient 26% des ventes en ligne.

Pour se rendre vraiment compte de l’ampleur du secteur, le tableau suivant met en lumière la répartition de l’audience web obtenue selon le type d’enseigne. Les pure players Amazon, Cdiscount et eBay dominent la vente en ligne de vêtements en France.

leaders ecommerce mode

Les sites marchands leaders dans le secteur de la mode

GAFA : vers une domination éternelle ? 

 

Google, Amazon, Facebook, Apple, ils nous entourent et nous accompagnent dans le quotidien. Les GAFA ont révolutionné notre manière d’acheter, de partager, d’échanger, de se cultiver. D’autres réseaux sociaux tels qu’Instagram et Youtube ont également installé leur position de leader.

L’infographie ci-dessous souligne leur importance dans le commerce connecté. Avec 800 millions d’utilisateurs, il est maintenant incontournable pour une marque d’avoir une page Instagram. Il s’agit également de la plateforme qui engage le plus l’utilisateur. Ces réseaux sociaux constituent de nouveaux canaux de vente qu’il ne faut pas négliger.

Infographie GAFA commerce connecté

 

Le 4 Casino :  » le mariage du digital et du physique à la française »

 

Remettre l’humain au centre des attentions : c’est l’objectif du Groupe Casino qui réinvente le commerce de demain par l’ouverture d’un point de vente digitalisé. Pour les 120 ans du Groupe, le 4 Casino voit le jour ce 4 octobre dans le 8ème arrondissement de Paris.

Ses particularités : il est ouvert en 24/7, et pour régler ses achats, les caisses physiques ont disparu! Le service de courses connectées Scan Express proposé permet de payer en scannant le code-barre fourni par l’application de fidélité Casino Max.

Scan Express - Le 4 Casino

Ce magasin « laboratoire » permet au groupe de tester de nouvelles fonctionnalités dans le but d’améliorer toujours plus l’expérience d’achat.
Casino met à disposition des applications reliées aux services digitaux du magasin. L’objectif : faciliter et personnaliser le parcours du consommateur.

Pour exemple, le magasin a installé des bornes digitales appelées Picking Wall qui affichent les meilleures ventes par type de rayon. Une borne de localisation est également équipée d’un assistant vocal qui simplifie la recherche d’un produit en magasin. En effet, en prononçant le nom de l’article désiré, la borne indiquera l’itinéraire exact à suivre pour le récupérer en rayon.

Picking Wall - Le 4 Casino

 

Vous hésitez dans vos choix de spiritueux ? Le 4 Casino propose un service innovant qui se matérialise par une aide personnalisée à travers à une tablette et un mur intelligent. Il suffit alors d’entrer ses critères de choix dans la tablette, et en fonction de ses préférences, le mur va illuminer les bouteilles les plus adaptées.

Le 4 Casino

 

In-store, drive-to-store : des outils pour analyser le parcours offline de ses clients en magasin

 

Les retailers ont pour habitude d’analyser le comportement d’achat de leurs clients via leurs sites marchands. Cela est également possible dans les magasins physiques. Il existe sept moyens de tracker le parcours offline de ses clients qui se rendent en boutique. Ces datas collectées permettent de comprendre et d’améliorer le parcours d’achat en magasin.

Le wifi disponible en boutique et la carte de fidélité sont les deux outils in-store permettant de récupérer des informations sur la personne connectée (nom, prénom, adresse…). Cela donne également des informations concernant le temps passé en boutique, ses achats récurrents, ce qui offre un scope général sur son comportement d’achat global.

D’autres outils drive-to-store peaufinent l’analyse par l’utilisation de la géolocalisation. Facebook Store Visits calcule le trafic réalisé en boutique par des publicités vues sur Facebook. Google Store Visits c’est le même principe mais par rapport à des publicités vues sur Google.

D’autres outils existent comme les bid request, SDK et Beacon, mais sont plus complexes à mettre en place. Pour plus d’informations à leur sujet cliquez ici !

 

tracker le client en magasin

 

 

M-commerce : 26% des français achètent en mobilité

 

Malgré un certain retard par rapport à d’autres pays européens, la part du m-commerce continue sa progression en France. Avec une croissance de +24% d’achats réalisées sur mobile, le m-commerce représente maintenant 36% du e-commerce global.

Autre tendance à suivre, les français sont près de 2 millions à payer via une application de paiement.

Paiement par mobile

Cependant, l’usage mobile n’est pas seulement de régler des achats. En effet, 40% des utilisateurs l’utilisent pour prendre des photos des articles, 27 % pour comparer les prix et 24% pour géolocaliser un magasin.

Écrit par Juliette Roques